Tous les événements

  • LES INSTRUMENTS FINANCIERS EN DROIT TUNISIEN : REFLEXION SUR L’INTRODUCTION DES PRODUITS DERIVES

    16 oct 2012

    Lieu: 

    Siège de l’AIB/IFBT, Tunis

    Au mois d’octobre 2012 et sur le même thème de la règlementation des marchés financiers, une sixième rencontre a été organisée sur le thème « Les Instruments Financiers en Droit Tunisien : Réflexion sur l’introduction des produits dérivés».  

    Dans le cadre de ce séminaire, Mme. Ines YOUSSEF a attiré l’attention de la présence sur le fait que le marché financier tunisien manque de diversification de produits, de nature à attirer les investisseurs. A l'heure où l'on se préoccupe de moderniser davantage les activités financières, par ailleurs déjà novatrices, le dispositif du législateur tunisien sur les «instruments financiers à terme » ou encore les « produits dérivés » est marqué par un conservatisme accru.

     

  • LA FIN DE LA BOURSE

    01 juin 2012

    Lieu: 

    Siège de l’AIB/IFBT, Tunis

    Au mois de juin 2012, L’AIB et l’IFBT ont organisé la cinquième rencontre sur le thème « La Fin de la Bourse». Dans le cadre de ce séminaire, Mme. Ines YOUSSEF a présenté les résultats de ses travaux de thèse de doctorat sur le sujet. 

    Le travail de recherche présenté a permis d’apporter un éclairage sur le retard de la BVMT à suivre le développement croissant et continu que connaissent d’autres places financières étrangères.

    En effet, la bourse, au sens classique a le monopole des transactions sur les titres cotés. Toutefois, la conception anglo-américaine est différente : ce n’est plus celle d’une «bourse », mais d’un « marché ». Le marché représente la liberté de concurrence. Aujourd’hui, c’est cette dernière conception qui règne, à tel point qu’on parle de la « fin de la bourse ». La bourse n’est plus, mais les marchés financiers demeurent. 

    L’évolution de la notion de bourse reflète l’essor de nouvelles structures automatisées de négociation. Par conséquent, contrairement à l’opinion communément admise, le marché financier ne s’identifie plus à la « bourse », dans plusieurs pays.

    Le sujet traité a suscité un débat intéressant entre les présents. Les questions ont tourné autour des perspectives du marché boursier tunisien face à l’évolution des systèmes de transaction.

     

  • LA CREATION DE VALEUR DANS LES BANQUES TUNISIENNES

    14 déc 2011

    Lieu: 

    Siège de l’AIB/IFBT, Tunis

    Au cours du deuxième semestre de l’année 2011, une quatrième rencontre a été organisé sur le thème « La création de valeur dans les banques tunisiennes ».

    La création de la valeur dans les établissements financiers et ses principales sources est une question centrale aussi bien pour les actionnaires que pour les gestionnaires de portefeuilles. Les analystes financiers s’accordent sur le fait que la création de valeur résulte d’un mix de facteurs qualitatifs et quantitatifs.  

    L’analyse du poids des principaux facteurs et de leur contribution à la création de valeur totale permet une meilleure compréhension de la performance dans ces institutions et contribue ainsi à la réduction des asymétries d’informations qui existent entre les deux parties à savoir les actionnaires et le management.  

    Le travail de recherche a été présenté par M. Anis MNEJJA et les résultats montrent que la principale source de création de valeur dans les établissements financiers Tunisiens est exogène et qu’elle résulte principalement de simples opérations d’arbitrage financier.

     

  • THE EFFECTS OF STOCK SPLITS AND STOCK DIVIDENDS ON RETURNS AND TRADING VOLUME: EVIDENCE FROM THE BVMT

    29 mar 2011

    Lieu: 

    Siège de l’AIB/IFBT, Tunis

    Durant le premier semestre de l’année 2011, l’AIB et l’IFBT ont organisé une troisième rencontre sur le thème « Le contenu informatif de la division  et de l’attribution gratuite des actions: approche par le rendement et le volume de transaction ».

    Dans le cadre de ce séminaire, M. Wissam DAADAA a présenté les résultats de ses travaux de thèse de doctorat sur le sujet. Le travail de recherche présenté a permis d’apporter un éclairage sur l’effet des opérations de division et d’attribution des actions gratuites sur le marché boursier tunisien.  

    Le sujet traité a suscité un débat intéressant entre les présents. Les questions ont tourné autour des motivations menant les preneurs de décision à opter pour les opérations de distribution gratuite d’actions. Le débat a aussi mis l’accent sur les circonstances particulières dans lesquelles sont déclenchées ces opérations. En effet, elles interviennent généralement après une période de forte hausse des cours, suite à la diffusion d’une information positive sur le marché notamment une augmentation des dividendes ou encore après une forte activité de transaction et durant une période de performance favorable. 

    La problématique soulevée dans ce séminaire est importante dans la mesure où elle a une portée prescriptive vis-à-vis des décideurs sur le marché boursier.

    En effet, des opérations de distribution gratuite d’actions bien exploitées permettent d’ouvrir de nouveaux horizons et d’améliorer la performance et la rentabilité des titres.

  • L’EVALUATION ET LES DETERMINANTS DE LA PERFORMANCE DES SICAV TUNISIENNES

    20 déc 2010

    Lieu: 

    Siège de l’AIB/IFBT, Tunis

    La deuxième rencontre a été organisée en décembre 2010 et a traité le thème de « L’évaluation et les déterminants de la performance des SICAV Tunisiennes ».  

    L’objectif était d’apporter un éclairage sur l’évaluation et les déterminants de la performance de la gestion collective en Tunisie en ayant recours à l’utilisation de modèles issus de la recherche financière sur le sujet et par le biais de questionnaires auprès de gérants de portefeuille.

Pages